fbpx

5 erreurs courantes dans les bouclements comptables en Suisse

La comptabilité ne s’improvise pas !

Pour éviter les erreurs d’écritures, rigueur et attention aux détails sont indispensables. Surtout au moment de boucler les comptes d’une société. De plus, même si on ne peut pas toujours les éviter, il est bon de connaître certaines fautes fréquentes afin de s’éviter de multiples soucis. Voyons ensemble les erreurs comptables les plus courantes !

Sommaire :

Erreur n°1 : écritures comptables passées de manière inversée

Parmi les erreurs fréquentes en comptabilité, il est possible de mentionner la tendance à passer certaines écritures à l’envers. C’est à dire passer un avoir en facture, ou inversement. 

Le résultat d’une telle erreur est d’être dans une situation où il ne vous est plus possible de valider ou de comptabiliser l’opération. Cette erreur peut avoir de multiples causes : une écriture mal établie par un comptable ou une erreur informatique en lien avec la reconnaissance de factures.

Bonne nouvelle. C’est l’une des erreurs les plus faciles à repérer et à corriger.

Erreur n°2 : attribution du mauvais numéro de compte à une opération comptable

Comptabiliser correctement une opération nécessite de passer l’écriture en la faisant coïncider avec le bon numéro de compte, en conformité avec le Plan Comptable Suisse

Or, attribuer le bon numéro de compte n’est pas toujours évident. 

Pour commencer, il faut différencier quelle opération relève du Bilan et quelle opération relève du Compte de Pertes et Profits. Ensuite, au sein de ces deux documents comptables, les choix internes d’attribution de comptes doivent être rigoureusement évalués.

Pour cela, il convient de bien réfléchir à la qualification juridique et économique de l’opération

La nature de l’activité de l’entreprise et ses pratiques comptables, avec la création de comptes personnalisés, du moment qu’elles sont justifiables comptablement, entrent également en jeu.

Erreur n°3 : mauvaises saisies des données comptables

La comptabilité c’est comme l’horlogerie : c’est avant tout une histoire de minutie, de précision et d’exactitude. Une mauvaise saisie des données comptables et hop, tout est à refaire ! 

En voici les 4 principales origines : 

  1. Des erreurs de saisie ; l’attention et la rigueur : première qualité du comptable professionnel.
  2. Trop de données rentrées ; le copier-coller n’est pas toujours la méthode la plus efficace et un résultat faussé peut vite arriver.
  3. Des données importantes oubliées ; à l’inverse, il ne faut pas passer à côté des éléments réellement importants.
  4. Un bug dans votre logiciel comptable ; de nos jours, de tels événements  sont plutôt rarissimes : l’essentiel des solutions disponibles est relativement sûre. Et le plus souvent, l’erreur reste humaine.

Erreur n°4 : logiciel ou solution de comptabilité obsolète ou inadapté

Que ce soit au niveau cantonal ou fédéral, les lois fiscales évoluent régulièrement. C’est pourquoi il vous est fortement recommandé d’utiliser un logiciel de comptabilité certifié et parfaitement à jour.

Attention, car certaines économies de bout de chandelle peuvent au final vous coûter cher. Par ailleurs, la solution informatique comptable que vous utilisez doit être la plus adaptée possible à vos besoins et à votre activité

Certains logiciels offrent des fonctionnalités qui correspondent davantage à certains secteurs : immobilier, concession automobile, cabinet médical, etc.

À ce sujet : SAFE va bientôt publier un article sur les meilleurs logiciels comptables en Suisse.

Erreur n°5 : comptabilité tenue de manière non professionnelle

C’est la plus grosse erreur et, malheureusement, ce n’est pas la moins courante. 

Suivant le degré de professionnalisme de la personne ou de la fiduciaire qui s’occupe de votre comptabilité, il peut vous arriver les déboires suivants :

  • Perte récurrente de factures ou de documents importants, signature d’un comptable mal organisé et peu attentif !
  • Des écritures passées systématiquement dans des comptes d’attente ou “fourre-tout”, signature d’un comptable qui ne veut pas trop réfléchir ni se prendre la tête.
  • Des écritures douteuses ou qui flirtent avec la non-conformité, signature d’un comptable qui franchit la ligne rouge et qui vous fait prendre de gros risques.

Dans ces 3 situations, l’attitude et le manque de professionnalisme ne sont pas acceptables

Quelles conséquences ? Comment éviter de telles erreurs ?

Dans la plupart des cas, les conséquences seront heureusement minimes. Lors du bouclement des comptes, si certaines erreurs n’ont pas été repérées en amont, le résultat sera une perte de temps et une augmentation du stress pour vous et vos équipes. Histoire de remettre vos comptes “carrés”.

Cependant, en cas d’erreur ou de manquement comptable grave, les conséquences, notamment au plan juridique et fiscal, peuvent être bien plus lourdes, avec notamment de possibles sanctions.

Pour être certain de vous éviter pertes de temps, tracas et autres risques, SAFE vous propose :

Des Solutions de Gestion Comptables Souples et Complètes

Dès CHF 100,- /mois,

Pour une comptabilité sans erreurs !

Pour en savoir plus sur nos offres, prenez tout de suite contact ou réservez un entretien téléphonique avec l’un de nos conseillers.

Retour haut de page
Call Now Button